Dick Wolf's TV Shows


Dick Wolf's TV Shows


Dick Wolf

Chicago Fire

L’univers des pompiers ne pouvait être mieux décrit et présenté que par Dick Wolf !
Avec Chicago Fire vous découvrirez leur univers, leur combativité permanente, leur sensibilité face à des situations difficiles , touchantes.
Mais aussi leur respect et leur soutien et dévotion les uns vis à vis des autres .
Dick Wolf a compris l’esprit « pompier » et a su le transmettre de par sa série.
Chaque saison apporte des moments forts en actions, mais montre aussi l’importance du respect des autres tout en nous offrant des moments touchants d’une réelle beauté .
Pour en parler nous avons eu le bonheur d’avoir en interview l’acteur Christian Stolte qui interprète le pompier Mouch.
Nous avons découvert un acteur d’une grande simplicité et d’une gentillesse incroyable !
Il nous a expliqué des tas de choses avec naturel et jovialité.
De l’ambiance sur le plateau avec ses amis collègues en passant par son casting et la présence de vrais pompiers en permanence pour les guider, Christian Stolte a répondu à nos questions afin de vous en apprendre plus sur cette série tant appréciée qu’est Chicago Fire !

(Photo by: Adrian S. Burrows Sr./NBC)


(Photo by: Adrian S. Burrows Sr./NBC)


(Photo by: Adrian S. Burrows Sr./NBC)


Backstage : Qu’est-ce qui vous a amené à passer le casting de Chicago Fire ?
Christian : Quand j’ai passé l’audition, c’était inhabituel dans le sens où quand tu y penses, pour un acteur de mon âge j’avais 49 ans au moment de l’audition et à ce moment-là les acteurs auditionnent pour jouer des policiers, mais il n’y avait pas souvent des rôles de pompiers .
Il n’y avait à ce moment-là aucune série sur les pompiers à la télévision donc, c’était excitant mais je me suis aussi dit que c’était un âge étrange pour y participer.
La plupart des personnages ont entre la vingtaine et la trentaine et moi j’en avais presque 50 et là le personnage de Mouch avait un âge plus avancé, il était supposé avoir 60 ans dans la saison 1.
Et je pense qu’il était plus enrobé que ce que je suis donc, je n’avais pas beaucoup d’espoir d’en être.
En plus, ils m’ont auditionné pour le rôle de Herman, après mon deuxième retour pour le rôle de Herman, à la dernière minute, ils m’ont demandé de lire quelques lignes du rôle de Mouch et je me suis dit il ne me donneront jamais le rôle car Mouch c’est un prix de consolation, car il a 10 ans de plus que moi et probablement 50 pounds de plus que moi.
Ils ont dû certainement reconsidérer le rôle car avec un pompier de 60 ans, ils auraient dû au bout de quelques saisons faire avec sa prise d’âge.
Le seul moyen de pouvoir garder le personnage, plus longtemps, était de lui laisser sa personnalité mais avec 10 ans de moins je suppose.
J’étais excité d’avoir le rôle parce que c’était tellement différent de moi, sur le script je ne correspondait pas du tout au rôle.
Puis, ils ont commencé l’entraînement des pompiers en ne nous apprenant qu’une brève partie de leur réel entraînement.
À ce moment-là, je n’avais toujours pas la garantie du rôle, ils n’étaient pas encore décidés, mais ils ont dit si tu veux venir participer à l’entraînement viens comme ça, si tu as le rôle tu l’auras fait.
Et finalement j’ai participé à l’entraînement et j’ai eu le rôle il y a de cela maintenant 9 ans !


Backstage : Qu’est-ce qui vous plaît dans le rôle de Mouch ?
Christian : il a en quelque sorte tout vu, tout fait et il est maintenant de l’autre côté du sommet en ce qui concerne la durée de vie de sa carrière.
Il entre dans la dernière ligne droite et il en faut beaucoup pour le casser parce que il fait cela depuis longtemps et ça se voit tellement.
J’aime le fait qu’il ait une sorte d’humour ironique et qu’il soit en quelque part détaché de son activité.
Il est en quelque sorte en dehors de l’activité en la commentant à distance.
J’ai du mal à m’identifier à ce point de vue.


Backstage : Avez-vous des points communs avec Mouch ?
Christian : J’ai plus en commun avec lui maintenant qu’au début, parce que quand tu y penses, qu’arrive-t-il le plus dans ta carrière en tant qu’acteur: quelqu’un écrit un rôle et puis toi tu essayes de faire de ce rôle le tiens, tu auditionnes, tu travailles, tu interprète le rôle le plus personnellement possible et ce rôle qu’ils ont écrit tu essayes de le faire devenir toi .
Quand tu es dans une série telle que celle-là qui existe depuis un moment, ils commencent alors à écrire le personnage plus à ton image.
Donc, j’ai plus en commun avec lui maintenant puisqu’ils le décrivent dorénavant de plus en plus comme moi, plus sarcastique, plus maladroit avec les femmes et socialement plus maladroit que moi.


Backstage : Combien de temps faut-il pour votre préparation ? Coiffure, Make-up ...
Christian : Ça ne prend pas trop de temps, généralement ça dépend de ce que l’on fait ce jour-là .
Si on est dans les studios à l’intérieur toute la journée, ils jouent avec la lumière et savent quel genre de make-up nous mettre, pareil pour les cheveux etc.
Généralement, c’est entre 20 25 minutes, maintenant, avec le Covid il y a deux endroits différents, donc je vais d’abord à tel endroit pour mes cheveux et puis tel endroit pour le make-up .
On est aussi beaucoup plus isolés que ce que l’on était avant le Covid, avant, la préparation c’était une grande activité .
Chaque matin peu importe si tu étais très fatigué, tu allais là-bas et tu allais juste rigoler avec les gens, donc maintenant ça fait bizarre parce que tu es seul avec la personne qui s’occupe de toi, on est tous isolé par nécessité bien sûr.
Les cheveux prennent plus de temps, je dirais probablement 15 minutes pour les cheveux et 10 minutes pour le make-up.


Backstage : Avez-vous du suivre un entraînement spécial pour votre rôle et y a-t-il toujours de vrais pompiers sur le plateau pour vous aider ?
Christian : Absolument ! Comme je l’ai dit, nous avons tous participé à une petite version du vrai training de pompiers, c’était excitant et c’était très intéressant pour la plupart d’entre nous qui n’y connaissions rien !
Et maintenant, 9 saisons plus tard, si il y a quelque chose que tu dois faire ou que tu demandes, qui est nouveau pour toi ou que tu te dis : « ah je n’ai pas utilisé ces outils depuis trois saisons, tu peux me rappeler comment on s’y prend ? » il y a toujours un vrai pompier près de nous pour nous aider !
Et puis il y a aussi Steve Chikerotis, il est Story consultant, il est vraiment beaucoup pour le show, c’est un ancien chef des pompiers et il nous aide au développement de la série .
Nous avons aussi Tony qui interprète le conducteur du Squad 3, il est également un vrai pompiers de Chicago donc en gros, on est entouré d’experts!


Backstage : Comment se passe une journée type de tournage ?
Christian : Oh ça c’est Fun !!
C’est une question qu’un de mes amis m’a posé.
Tous les jours sont différents les uns des autres, ce sont plus des catégories de jours.
On se dit plutôt OK aujourd’hui ce sera plus tel type de jour.
Par exemple, les jours où l’on tourne au Molly’s et que tu as une scène à faire là bas, cela se transforme en trois à quatre scènes parce qu’il y a des conversations différentes, des plans différents .
Une fois ce sera une conversation entre Severide et Casey au bar et après tu auras Brett et Kidd qui discutent à une table ensuite tu auras à la fin du bar Hermann et Mouch qui discutent et après encore une autre table ou Ritter et Gallow discutent .
Donc c’est quatre scènes différentes et toi t’es juste dans une de ces scènes mais tu seras là tout le long à l’arrière de chaque autres scènes tu vois, parce qu’elles se passent toutes au même moment.
Donc une journée de tournage au Molly’s sera une longue journée, parce que tu seras là tout le temps même si tu n’as pas grand-chose à faire.
Les incidents Days, les moments où l’on part en intervention pour un feu, un accident etc..., tu te rends sur place et parfois ces endroits sont très compliqués ! Des endroits où tu ne voudrais jamais aller tu vois, le bâtiment abandonné etc...
Et ça, tu sais quel jour ce sera .
Et après, il y a aussi les jours où on est à la caserne et pour moi ce sont les jours les plus calmes parce que je dois juste rester assis dans le canapé haha !
Donc, il n’y a pas de jours type, mais des genres de jours.


Backstage : Comment est l’ambiance sur le plateau avec vos coéquipiers ?
Christian : Je pense que l’on sait tous à quel point ce job est dur et on se considère comme le show le plus difficile en télé.
Mais aussi difficile que ce soit ce job, nous sommes chanceux que les personnes avec qui nous travaillons sont qui elles sont, parce que c’est le seul moyen d’y arriver.
C’est le groupe de gens le plus fun avec qui j’ai jamais travaillé, donc ça peut être difficile et fatiguant mais on se tient tous, on se fait rire sur ce show .
Donc l’atmosphère est amusante, parfois même un peu trop haha


Backstage : Comment se passe un Crossover ?
Christian : Oh ça c’est intéressant, parce que bien sûr on partage le même univers mais c’est tout de même un peu différent.
Toutes les productions développent leur propre personnalité, la plus grande part c’est le Crew qui est derrière la caméra et que vous ne voyez pas, ils sont aussi importants que nous, donc, tu as cette vibe différente, comme une famille agrandie, comme si tu allais dans la maison de ton cousin.
Vous avez tous les mêmes grands-parents, mais c’est une branche différente de la famille .
C’est ce que l’on ressent et lorsque l’on tourne une scène avec Amy Morton qui interprète ma femme Trudy dans Chicago Police et Chicago Fire c’est un jour particulièrement agréable, parce que je connais Amy depuis probablement 30 ans maintenant, on a fait du théâtre ensemble.
C’est l’une de mes actrices favorites à regarder sur scène, c’est l’une des meilleurs actrices que je connaisse !
Donc j’ai toujours un grand frisson quand je tourne une scène avec elle !


Backstage : Quel est à ce jour votre épisode préféré ?
Christian : Ah tu vois, on y est Haha !
Pour moi c’est fun parce qu’on ne finit pas un épisode et puis stop.
On travaille déjà sur le prochain, il y a même un certain chevauchement, donc, dans ma tête, c’est comme si 9 saisons n’étaient qu’un très long épisode pour moi.
C’est dur pour moi d’en choisir un, j’irai peut-être vers les moments où Youri était encore là il était une grande partie de notre vie un ami cher et proche.
Bien sûr on reste en contact, mais il me manque beaucoup tous les jours.
Mon expérience favorite serait lorsque Youri faisait encore partie de la team, mais tout ceux qui sont partis nous manquent ! Lorraine qui jouait Shay et Charlie qui jouait Peter Mills, c’était des personnes à forte personnalité que nous aimions beaucoup !
Ils nous manquent vraiment !
Et puis on passe à la saison 8, faut-il parler de spoiler ici car vous n’êtes pas encore à la fin de la saison 8 de la vous êtes .
OK , nous avions encore deux épisodes que nous n’avons jamais pu tourner dans la saison 8 car la quarantaine a commencé.
Nous étions censés avoir 22 épisodes et nous n’en avons eu que 20, ce qui signifie que nous avons dû faire un adieu approprié pour Annie Alonzo qui jouait le rôle de l’ambulancière Foster et c’est une autre qui me manque vraiment.
Je n’ai pas eu beaucoup de scènes rien qu’avec elle, mais nous faisions partie d’un groupe ensemble et même si elle est beaucoup plus jeune que moi, nous avions une parenté automatique entre nous que vous ne pourriez imaginer.
Alors oui, c’est l’une des parties les plus difficiles, vous arrivez à aimer ces gens et ensuite il s’en vont et ils vous manquent vraiment vraiment !


Backstage : Avez vous une anecdote ou un moment spécial qui vous aurait marqué ?
Christian : Je pense que pour les gens, la chose la plus intéressante à voir niveau Behind the Scene, serait la dynamique entre les différents personnages.
Par exemple, Hermann part en vacances avec sa femme et on doit faire plusieurs interventions où il n’est pas là, et tout le monde ressent le fait qu’il ne soit pas là, parce que c’est quelque chose lorsqu’il est là!
C’est un grand agitateur fun !
Alors, on se retrouve tous au milieu de la rue il y a tous les camions et les agents etc. et du coin de l’œil je vois David et Miranda en train de faire semblant de se taper dessus, de se disputer .
Parce que c’est ça être avec David, c’est comme si il avait huit ans tout le temps .
On ne voit pas beaucoup non plus de la personnalité de Capp, ils gardent le personnage très mystérieux, mais j’aimerais que les gens voient à quel point Randy Flagler est insensé, il est comme un secret un peu bizarre que l’on garde dans notre poche il est vraiment très intéressant comme gars.
Et aussi le Chef Boden, que tout le monde connaît juste comme un gros Grizzly.
C’est un anglais dans la vraie vie et c’est l’homme le plus gentleman pour moi, il n’a rien à voir avec ce grand bourru personnage , c’est un homme très doux et très sophistiqué